Un problème environnemental et climatique majeur

Chaque année, la litière minérale produit 612. 000 tonnes de déchets et 500.000 tonnes de CO2.​

Les chiffres sont alarmants et, compte tenu de la popularité croissante des chats (+10% depuis le début de la pandémie), c’est un problème croissant pour l’environnement.
Chaque année en France, la litière minérale génère plus de 612 000 tonnes de déchets.
Pour donner une idée, 612 000 tonnes représentent le chargement d’environ 61 000 camions poubelle, ces derniers mis les uns derrière les autres, créeraient un embouteillage de la Tour Eiffel à la Mairie de Nancy, soit 388 km !
Un propriétaire de chat qui utilise de la litière minérale génère environ 270 kg de déchets non-valorisables par an.
Des quantités dont les effets sur la nature et le climat sont importants car la litière minérale est un produit non recyclable qui est souvent incinéré sans valorisation de chaleur ou d’électricité.
Et le mauvais bilan écologique de la litière minérale n’est pas seulement dû au fait qu’elle finisse en déchets résiduels. La litière minérale se compose généralement de matières premières non renouvelables extraites dans le monde entier et dont le transport génère des émissions de CO2 importantes.
La bentonite, l’argile ou la sépiolite proviennent principalement de mines d’Afrique, du Canada, de Turquie ou d’Espagne. Ces matières premières non renouvelables sont donc acheminées par avion, bateau ou camion du monde entier pour finir incinérées chez nous.

Puis les émissions causées : 500 000 tonnes de CO2 supplémentaires sont produites chaque année lors de l’utilisation de litière minérale par rapport aux produits végétaux rien qu’en France.​

Une situation contradictoire avec les exigences actuelles en matière de protection de l’environnement.​

400 kilomètres

C’est la durée de l’embouteillage si vous aligniez les 61 000 camions à ordures nécessaires pour éliminer les déchets minéraux chaque année.

Choisir sa litière de manière éco-responsable

En France, environ 9 propriétaires de chat sur 10 utilisent encore de la litière minérale.

Souvent par habitude, malgré l’existence depuis longtemps dans le commerce d’alternatives écologiques efficaces.

612 000 tonnes de déchets chaque année sont la preuve la plus probante que l’utilisation de litière minérale produit une pollution considérable. En plus la litière minérale, généralement sourcée dans des pays lointains est responsable de 500.000 tonnes d’émissions de CO2 chaque année en France.

À vous de jouer : faites un geste pour l’environnement en passant à la litière végétale !

Une litière minérale classique pollue non seulement en France mais aussi lors de sa production, souvent en Chine.

La production d’une litière à base de silice, par exemple, demande beaucoup d’énergie souvent issue du charbon et très génératrice de CO2.

La litière à base de soja n’est pas non plus une solution pour l’environnement.

L’Okara, sous-produit humide qui entre dans sa composition, est créé au cours de la production de lait de soja et de tofu.

Mais sa teneur élevée en humidité (80%) nécessite un processus de séchage énergivore lors de la transformation en litière.

De plus, les importations en provenance d’Asie génèrent des émissions néfastes pour le climat

À vous jouer : à l’avenir, de tels processus seront difficilement compatibles avec des exigences durables en matière d’environnement et de produits circulaires.

Une solution qui vient de la nature : la litière végétale est constituée de fibres de plantes. À base de produits fabriqués dans l’UE, et constituée de matières premières secondaires organiques issues de l’agriculture et de l’industrie de transformation du bois.

La litière végétale est bien plus efficace pour l’hygiène du chat et entièrement valorisable dans le cadre de la méthanisation ou d’un compostage industriel contribuant à fixer le C02 dans les sols.

La production de litière végétale libère 82% de CO2 en moins que les alternatives minérales, permettant à chaque foyer avec chat d’économiser environ 33 kilogrammes de CO2 par an.

À vous de jouer : si vous voulez agir de manière responsable, pour la préservation des ressources et la réduction des déchets ultimes, le bon choix pour votre chat et l’environnement est de passer à une litière végétale.